chezdevo@cgocable.ca

        La Voix-2017   
****2017-10-28***
 ********************
Voici pourquoi Roy Dupuis se fait plus rare à l'écran


Ses apparitions se font plus éparses depuis quelques années, malgré qu’on devine que la demande n’en est sûrement pas moins grande pour Roy Dupuis.

Véritable icône de la télévision et du cinéma québécois, son rôle d’Ovila Pronovost dans le téléroman Les filles de Caleb nous l’a fait découvrir il y a presque trente ans, l’élevant au statut de véritable sex-symbol.

La semaine dernière au Journal de Montréal, l’acteur a avoué refuser davantage de rôles qu’il n’en accepte présentement, décrivant la période qu’il traverse comme une « dormance », de laquelle il ne sort que pour les projets qui l’interpellent honnêtement.

Son plus récent film qui prenait l’affiche le mois dernier : Pieds nus dans l’aube, dans lequel il interprète le père du légendaire chansonnier Félix Leclerc, n’a pu profiter de son talent uniquement parce le travail de Francis Leclerc lui plaît beaucoup.

« Si ce n'était pas Francis, je ne l'aurais pas fait », a dit celui qui avait déjà travaillé avec le réalisateur pour Mémoires affectives et Un été sans point ni coup sûr.

Sa dernière apparition à la télévision remonte à 2012, où il nous tenait en haleine dans la série Les Rescapés, à Radio-Canada.

Depuis, on n’a pu voir Roy Dupuis qu’au cinéma, dans le film Embrasse-moi comme tu m’aimes d’André Forcier, ou dans des projets plus indépendants, comme le thriller fantastique La chambre interdite, en 2015.

L’acteur et activiste a cependant souligné que cette accalmie ne l’ennuyait pas:

« Je fais d'autres choses. J'ai plus envie de voyager. »

Bien que rares, ses apparitions n’en représentent pas moins l’excellence de son jeu et de sa vision en tant qu’acteur.

On t’aime, Roy, que veux-tu!

À lire aussi : 

Roy Dupuis est en couple avec Christine Beaulieu

L'auteure d'Unité 9 changée à jamais par le mouvement #moiaussi

Marina Orsini célèbre les 25 ans de Les filles de Caleb avec Roy Dupuis 

Crédit photo : Karine Paradis

Source : Journal de Montréal


****************************

Luc Plamondon ne tarit pas d’éloges pour Brigitte Boisjoli


Luc Plamondon ne tarit pas d’éloges pour Brigitte Boisjoli ......>

L’auteur et l’artiste ont lancé la semaine dernière un album intitulé Signé Plamondon. Sur celui-ci, Brigitte Boisjoli reprend plusieurs textes iconiques de Luc Plamondon, en se les appropriant. C’est un travail qu’elle a fait avec le réalisateur de l’album, son conjoint Jean-Philippe Audet. Luc Plamondon évoque avec beaucoup d’admiration sa première véritable rencontre avec Brigitte Boisjoli : « La première fois que je l’ai entendu chanter, c’était à Toronto. Elle chantait « Oxygène » devant 2000 personnes qui ne la connaissaient pas. C’était des anglophones. Moi j’étais intronisé au panthéon des auteurs canadiens. [...] Elle a chanté « Oxygène » d’une façon telle que la salle s’est levée; standing ovation. Pour une chanteuse québécoise, qui chante en français, c’était très impressionnant. » Par la suite, Luc Plamondon a pu travailler avec Brigitte pour le spectacle « Hommage à Plamondon » mis en scène par Gregory Charles. « Elle chantait « La serveuse automate » avec une lumière braquée sur son visage [...] C’était fantastique. Elle avait une ovation chaque soir ». Pas étonnant donc de voir l’album Signé Plamondon débarquer sur les tablettes après ce coup de foudre professionnel qui rappelle à Plamondon sa rencontre mythique avec Diane Dufresne. Au fil des ans, l’auteur a travaillé avec beaucoup d’interprètes féminines dont les carrières sont aujourd’hui phénoménales : Céline Dion, Isabelle Boulay, Nanette Workman et bien d’autres.
Quant à Brigitte Boisjoli, elle avoue avoir été surprise par la sensibilité de Luc Plamondon et son ouverture à retravailler ses chansons d’une autre manière. « Il y a des auteurs qui peuvent être frileux, de la manière dont on reprend leurs pièces, mais Luc laisse carte blanche. » En spectacle, chaque chanson qui figure sur l’album Signé Plamondon aura son propre tableau, son propre univers, dans une mise en scène signée Pierre Séguin. L’interprète nous promet un spectacle très impressionnant qu’elle anticipe « comme un cheval de course prêt à s’élancer », dit-elle. À propos de la polyvalence de Brigitte Boisjoli, Plamondon ajoute : « Tu es une rockeuse, c’est vrai. Mais tu es beaucoup d’autres choses. Mais c’est sûr que tu es une rockeuse. » La tournée pour Signé Plamondon débutera en 2018. Pour connaître l’ensemble des dates de la tournée 2018-2019, consultez le brigitteboisjoli.ca.

************************


chezdevo@cgocable.ca